People Always Leave

← Retour au journal

juillet 2016

Belladonna

Je suis malade comme un chien. Sûrement a cause de la clim. J'suis quand même au taf. Journée intéressante aujourd'hui. C'matin j'ai pris le p'tit-dej' avec Eric et Cat. Hier ils sont allés faire une séance d'acuponcture. On en est venu aux psys. Cat est allée en voir plusieurs fois. Elle y va même de temps en temps comme ça, comme on va faire une séance chez l'ostéo ou le kiné. Pour remettre des choses en place. Du coup elle est bien avec elle-même. J'lui ai dit que j'ai toujours voulu essayé moi aussi, mais que comme j'avais pas de gros traumatisme j'me disais qu'il allait se (...)

Miserable

Ma descente dans les abysses continue, doucement, sournoisement. Je méprise ma mère. Des comportements de mon père m'agacent aussi. Sat est une vraie teigne. Je mange comme un porc. J'ai du mal à trouver quelque chose sur quoi me raccrocher. Je sombre. La question qu'on pourrait poser est : mais qu'est-c'que t'as ? La réponse pourrait être : qu'est-c'que je n'ai pas ? J'me sens terriblement seule et en même temps j'évite les autres. En fait je suis seule des gens qui me comprennent, avec qui je parle le même langage. Toute la richesse du voyage a laissé place à la fadeur du (...)

Ultimate

J'aime pas ce taf. J'aime pas l'ambiance ni les collègues. J'ai toujours du mal avec ce nouveau rythme. Ça m'emmerde et me rend maussade voire carrément taciturne. Clairement je serais la première à dire "alors change" mais puis-je vraiment me le permettre ? Je crois qu'un autre taf me demanderait plus de sacrifice. Me reste qu'à serrer les dents. M'enfin si ça s'trouve c'est le taf qui va se lasser de moi en premier... L'autre nuit un musico serbo-italo-français s'est pointé vers 2h du mat'. Lui et son collègue voulaient une chambre. J'leur ai vendu les deux dernières. Le musico (...)