People Always Leave https://sara.journalintime.com/ Until They Come Back. fr 2020-02-09T02:18:36+01:00 https://sara.journalintime.com/Trop-sure-de-moi Trop sûre de moi Grosse crise d'hyperphagie en c'moment. J'ai du mal à respecter le jeûne et le régime low carb. Je me jette sur la bouffe. Sans aucune sensation de faim. Putain j'aimerais comprendre ce mécanisme à la con. Pourtant il n'y a rien, j'suis pas plus malheureuse que d'habitude. Au contraire, j'adore ma vie. J'ai l'impression que depuis que j'ai perdu cette taille j'me repose sur mes acquis. Sauf que c'est loin d'être acquit et j'ai encore 10 kilos à perdre. Aussi je pourrais facilement faire du sport, j'ai vu que ça donnait des résultats, mais j'me trouve des putain d'excuses à la con. Grosse crise d’hyperphagie en c’moment. J’ai du mal à respecter le jeûne et le régime low carb. Je me jette sur la bouffe. Sans aucune sensation de faim. Putain j’aimerais comprendre ce mécanisme à la con. Pourtant il n’y a rien, j’suis pas plus malheureuse que d’habitude. Au contraire, j’adore ma vie. J’ai l’impression que depuis que j’ai perdu cette taille j’me repose sur mes acquis. Sauf que c’est loin d’être acquit et j’ai encore 10 kilos à perdre. Aussi je pourrais facilement faire du sport, j’ai vu que ça donnait des résultats, mais j’me trouve des putain d’excuses à la con. Pffff... ! J’suis en capacité de faire, rien de me retient, à part moi. J’me déçois. C’est quoi mon problème ? !

]]>
2020-02-09T02:18:36+01:00
https://sara.journalintime.com/54a 54a Vendredi soir j'ai passé la soirée chez Greg. Ça devait être chez moi mais sa voiture ne démarrait pas. C'était la première fois que j'allais chez lui. J'ai cash vu en arrivant que le nom au-dessus de sa sonnette était le nom de la copine de Thomas. Ça n'a pas loupé quand j'suis partie : sa voiture était là... J'ai texté Sylvestre hier pour avoir des nouvelles, notamment à propos de son nouveau taf. Il répond : "Avec les collègues profs : ambiance froide. Avec les élèves : ambiance chaude.". Ah. Okay. Euh... Chaude ? Really ? Vendredi soir j’ai passé la soirée chez Greg. Ça devait être chez moi mais sa voiture ne démarrait pas. C’était la première fois que j’allais chez lui. J’ai cash vu en arrivant que le nom au-dessus de sa sonnette était le nom de la copine de Thomas. Ça n’a pas loupé quand j’suis partie : sa voiture était là…

J’ai texté Sylvestre hier pour avoir des nouvelles, notamment à propos de son nouveau taf. Il répond : "Avec les collègues profs : ambiance froide. Avec les élèves : ambiance chaude.".

Ah. Okay. Euh… Chaude ? Really ?

]]>
2020-01-20T19:54:07+01:00
https://sara.journalintime.com/MMXX MMXX Pas la fin d'année que j'escomptais. Je relativise hein, on peut pas parler de "mal" finir l'année non plus. Mais j'avais prévu de passer quelques jours chez Dé, mais le Molosse s'étant fait embrocher par un sanglier 2 jours avant le départ, j'me voyais mal le laisser sur les bras de mes parents ou même de Franz. J'ai pris la responsabilité. Mais du coup j'ai dû annuler. Dé était déçu, moi aussi. Ca sonnait comme une fausse excuse, j'me suis sentie obligée d'me justifier, une fois d'plus. Et puis j'ai évidemment texté Sylvestre. Il m'a répondu mais en vrai je savais pas quoi Pas la fin d’année que j’escomptais. Je relativise hein, on peut pas parler de "mal" finir l’année non plus. Mais j’avais prévu de passer quelques jours chez Dé, mais le Molosse s’étant fait embrocher par un sanglier 2 jours avant le départ, j’me voyais mal le laisser sur les bras de mes parents ou même de Franz. J’ai pris la responsabilité. Mais du coup j’ai dû annuler. Dé était déçu, moi aussi. Ca sonnait comme une fausse excuse, j’me suis sentie obligée d’me justifier, une fois d’plus.

Et puis j’ai évidemment texté Sylvestre. Il m’a répondu mais en vrai je savais pas quoi lui dire. J’ai envie d’lui dire des tas d’choses oui, mais pas par texto. Cette situation me gave. J’ai l’impression de tourner en rond. J’ai l’impression qu’on est reparti pour 10 ans…

]]>
2020-01-02T13:59:38+01:00
https://sara.journalintime.com/What-a-pity What a pity... P'tain, j'ai vraiment l'air désespérée là. J'me fais d'la peine. Lundi soir soirée jeux chez Dri. J'y vais en mode pote quoi, j'ai bien compris son message. Sauf qu'une fois seuls il m'saute dessus et j'passe même la matinée suivante avec lui au lit. Ce soir rebelote, soirée jeux chez lui, sauf que là il doit ramener Mitch chez lui et qu'il prend pas son téléphone quoi. Donc il voit pas mon message pour savoir si j'l'attends ou pas. Bon, j'ai pas spécialement attendu mais j'ai traîné en route en espérant comme un putain d'chat devant un aquarium qu'il me réponde quoi. Mais P’tain, j’ai vraiment l’air désespérée là. J’me fais d’la peine. Lundi soir soirée jeux chez Dri. J’y vais en mode pote quoi, j’ai bien compris son message. Sauf qu’une fois seuls il m’saute dessus et j’passe même la matinée suivante avec lui au lit. Ce soir rebelote, soirée jeux chez lui, sauf que là il doit ramener Mitch chez lui et qu’il prend pas son téléphone quoi. Donc il voit pas mon message pour savoir si j’l’attends ou pas. Bon, j’ai pas spécialement attendu mais j’ai traîné en route en espérant comme un putain d’chat devant un aquarium qu’il me réponde quoi. Mais putain, j’me fais d’la peine. Le gars doit bien s’marrer…

Comme dimanche dernier où j’ai passé les 3/4 du concert à mater un gars, persuadée que c’était Sylvestre, alors que non.

Fait que j’arrête, sérieux. Faut que j’me reprenne en main…

]]>
2019-12-28T03:40:00+01:00
https://sara.journalintime.com/Saints-Pierre-et-Paul Saints-Pierre-et-Paul Dri m'a annoncé la semaine dernière qu'il ne voulait plus qu'on se voit pour le "reste". Je m'y attendais inconsciemment. La dernière fois qu'on s'était vu il avait mal dormi et au matin il m'avait demandé, out of the blue, "où on allait comme ça". Ça n'a jamais cessé d'le travailler cette histoire. Ça nous empêche pas de faire des parties de Hanabi sur BGA et de textoter un peu. Samedi soir j'ai bossé au Tann. Thomas m'a demandé 30 minutes avant si on pouvait se voir avant mon service. Par chance j'étais en avance. J'l'ai donc rejoins au point de RDV d'où il m'a guidé vers Dri m’a annoncé la semaine dernière qu’il ne voulait plus qu’on se voit pour le "reste". Je m’y attendais inconsciemment. La dernière fois qu’on s’était vu il avait mal dormi et au matin il m’avait demandé, out of the blue, "où on allait comme ça". Ça n’a jamais cessé d’le travailler cette histoire. Ça nous empêche pas de faire des parties de Hanabi sur BGA et de textoter un peu.

Samedi soir j’ai bossé au Tann. Thomas m’a demandé 30 minutes avant si on pouvait se voir avant mon service. Par chance j’étais en avance. J’l’ai donc rejoins au point de RDV d’où il m’a guidé vers un entrepôt municipal. Là on s’est roulé des pelles durant 15 minutes. Il m’a dit que ça faisait longtemps qu’il attendait ça, qu’il adorait ma façon d’embrasser, qu’il FALLAIT qu’on se voit. J’l’ai relancé hier pour vendredi soir. Il ne sait pas.

Et puis Sylvestre m’a vite fait texté une fois. Il y a une chance que j’le croise dimanche au concert de Noël de l’école de musique de No. J’émets un gros doute, mais sait-on jamais…

Trois hommes différents, d’âge différent, de maturité différente, de vie et de train de vie diamétralement opposé. Trois hommes que j’apprécie particulièrement, que j’aime d’une certaine façon, différente à chacun. Trois hommes pour qui je me rends disponible. Trois hommes qui, concrètement et crûment, refusent un plan cul quoi ! Bordel quoi ! Ça n’arrive qu’à moi ça !

]]>
2019-12-20T01:17:00+01:00
https://sara.journalintime.com/Manchester-Orchestra Manchester Orchestra Encore ce passé qui me saute à la figure. Dimanche midi, service au Tann. J'avais pas envie. Mais j'ai besoin de thunes, que veux-tu. Elle m'avait prévenu qu'il y aurait 25 personnes pour un anniversaire. Et effectivement la tête de la vieille me disait quelque chose, mais j'étais loin de me douter pourquoi. J'ai d'abord vu son frère. Puis sa femme. Puis lui. J'ai d'abord eu peur. Et puis j'me suis ressaisie et j'suis allée le saluer. Et en fait, ça m'a fait plaisir. Ca m'a fait plaisir d'entendre sa voix, sa façon de parler, ses expressions bien à lui, son regard, ses gestes, Encore ce passé qui me saute à la figure.

Dimanche midi, service au Tann. J’avais pas envie. Mais j’ai besoin de thunes, que veux-tu. Elle m’avait prévenu qu’il y aurait 25 personnes pour un anniversaire. Et effectivement la tête de la vieille me disait quelque chose, mais j’étais loin de me douter pourquoi. J’ai d’abord vu son frère. Puis sa femme. Puis lui. J’ai d’abord eu peur. Et puis j’me suis ressaisie et j’suis allée le saluer. Et en fait, ça m’a fait plaisir. Ca m’a fait plaisir d’entendre sa voix, sa façon de parler, ses expressions bien à lui, son regard, ses gestes, toujours les mêmes. Il fait partie de ma vie, quoiqu’on puisse en dire. Il était là de mes 6 à mes 21 ans. Plusieurs fois par semaines parfois. On faisait parti de la sienne. Il m’a inculqué plus que la musique, il m’a inculqué la discipline, le travail, la rigueur, le sens critique aussi, à me dépasser, à sortir de ma zone de confort, à prendre de l’assurance. Certes ses manières sont peut-être old school, un peu brutes et parfois contre-productives, mais moi je l’admirais. Il a juste passé son temps à nous emmener le plus haut et loin possible. Il rendait fiers nos parents. Et nous-même. On était fier de jouer pour lui, avec lui. Et j’ose espérer qu’il l’a aussi été.

Dimanche, évidemment, il a sorti son accordéon et a joué plusieurs morceaux que j’ai moi-même joué sous sa baguette. J’ai eu un moment de nostalgie. C’était vraiment une belle époque, ce sont de beaux souvenirs.

Il y a Doudou que j’ai contacté il y a peu pour des histoires de lunettes. Il m’a appelé tout à l’heure. Il était tout fou de savoir que j’bossais dans la piscine. Il dit qu’il a aura surement du boulot pour moi. Il m’a branché aussi dans une combine pour me faire financer mon permis E. Et puis bien sûr il m’a conseillé pour cette histoire de lunettes. On devrait se voir bientôt à ce propos.

Et puis il y a Dep' avec qui j’échange quelques textos, là, ce soir. Il me dit qu’il est toujours dans sa campagne, dans sa baraque en travaux, avec sa femme, ses gosses, son chien et son chat, qu’il reprend la boîte de son vieux collègue. Il me dit aussi que son fils est autiste et me demande des conseils sur l’équithérapie.

Quelle vie ! Mais quelle vie ! J’adore putain…

Parfois je pense à l’avenir et le fait que pour réaliser mon projet je changerai sûrement de région, et ça m’fait chier. J’me dis que ça va grave me manquer tout ça, tous ces revirements de situation, ces fantômes qui rejaillissent sans cesse. Il s’agira d’en créer d’autres ailleurs....

]]>
2019-11-26T21:25:53+01:00
https://sara.journalintime.com/6-qui-prend 6 qui prend Et donc, mon corps. Mon corps, ce sujet d'expérimentation. Depuis le mois d'août je fais un jeûne intermittent. J'me suis basée sur le 16/8 mais en vrai il m'est arrivé de faire du 23/1 et en c'moment, à l'école, je suis plutôt à 17,5/6,5. Pas qu'ça fasse une grosse différence, mais disons que mes repas sont très bien réglés et que j'ai pas l'occasion de grignoter entre, cantine oblige. Avec ça, j'ai adopté un régime low carb hi fat depuis octobre. Idéalement je voudrais avoir une alimentation dite "cétogène" mais comme j'me fais pas à manger moi-même la plupart du Et donc, mon corps. Mon corps, ce sujet d’expérimentation.

Depuis le mois d’août je fais un jeûne intermittent. J’me suis basée sur le 16/8 mais en vrai il m’est arrivé de faire du 23/1 et en c’moment, à l’école, je suis plutôt à 17,5/6,5. Pas qu’ça fasse une grosse différence, mais disons que mes repas sont très bien réglés et que j’ai pas l’occasion de grignoter entre, cantine oblige.

Avec ça, j’ai adopté un régime low carb hi fat depuis octobre. Idéalement je voudrais avoir une alimentation dite "cétogène" mais comme j’me fais pas à manger moi-même la plupart du temps en c’moment, ben disons que le moins de sucre possible c’est déjà bien. Mis à part que quand tu t’fais pas à bouffer tu t’rends compte que c’est chaud de pas manger de sucres, c’est un régime qui me convient assez bien, et pas si contraignant qu’on puisse penser. Après, j’suis pas très minutieuse, je compte pas les macros, je pèse rien, mais je fais gaffe. Pas de pain, pas de pâtes, pas de riz, pas de légumineuse, pas de patates, rien à base de farine, pas de fruits. Bon, disons le moins possible quoi. Des produits animaux, des légumes, des graines et de l’huile d’olive.

J’ai pas perdu beaucoup de poids mais j’ai perdu de la masse graisseuse. Et donc j’ai perdu une taille de pantalon et ça ! Ca ça a été un kiff total ! Déjà quand j’suis allée chez Bonobo parc’que j’me suis rendue compte que j’flottais dans mes futs, au moment de choisir la taille j’dis à la nana que j’en sais plus trop rien, que j’faisais du 42 mais que j’avais l’impression d’avoir perdu un peu, elle me coupe presque la parole pour dire : "Euh ouais moi j’aurais plutôt dit 40.". Haha ! Elle m’avait fait ma journée celle-là. Donc j’ai perdu une taille de futal et j’adore cette idée. J’adore l’idée de faire du 40. C’est débile mais franchement j’me sens mieux dans mon corps, dans ma tête.

Idéalement j’aimerais perdre encore 5 à 8 kg. Déjà passer sous les 70 et y rester ça sera une putain de victoire. Et puis j’aimerais aussi sculpter un peu plus mon corps. Du coup je fais des challenges sportifs parc’que psychologiquement je sais que c’est ce qui me motive. Je viens de finir un challenge d’un mois pour les fessiers. J’entame maintenant un challenge abdos. C’est la zone qui faut que je bosse le plus mais j’voulais commencer "soft". Donc maintenant, après le challenge fessiers, je sais que j’peux faire les abdos facilement. Enfin, que j’arriverai à le faire quoi. Parc’qu’en vrai je galère ! Mais c’qui est bien avec les challenge c’est que ça monte en intensité, donc y a une vraie progression. Perso, ça me motive.

Je vois bien que j’ai perdu en tour de cuisses, qu’elles sont plus musclées, que quand j’pare Sat je galère moins. Je vois que mes bras sont plus musclés, que mon ventre se dessine tout doucement. Je vois même que j’ai perdu de la poitrine, un p’tit peu, mais quand même !

Bon, faudrait que j’me refasse une garde-robe du coup, au moins des jeans quoi. J’sens que j’vais adorer faire du shopping dorénavant.

]]>
2019-11-21T20:43:06+01:00
https://sara.journalintime.com/The-Silence The Silence J'suis saoulée. J'ai demandé à Sylvestre aujourd'hui si on pouvait se voir ce week-end. Il répond que c'est chaud, que la grande fait son anniv' et qu'il a des trucs prévus. Tu vois j'ai lu Les 5 Blessures et j'arrivais pas à définir quelle blessure était la mienne. On les a toutes, chacun, mais une ou deux prédominent. Clairement, ma prédominante, c'est l'injustice. Je le sais maintenant, surtout grâce à la grosse discussion avec Greg vendredi dernier. C'est injuste putain. Tout ce journal vomit l'injustice que je ressent depuis des années. Toute cette colère... Une fois de J’suis saoulée.

J’ai demandé à Sylvestre aujourd’hui si on pouvait se voir ce week-end. Il répond que c’est chaud, que la grande fait son anniv' et qu’il a des trucs prévus.

Tu vois j’ai lu Les 5 Blessures et j’arrivais pas à définir quelle blessure était la mienne. On les a toutes, chacun, mais une ou deux prédominent. Clairement, ma prédominante, c’est l’injustice. Je le sais maintenant, surtout grâce à la grosse discussion avec Greg vendredi dernier. C’est injuste putain. Tout ce journal vomit l’injustice que je ressent depuis des années. Toute cette colère…

Une fois de plus je n’ai pas accès à ce que je veux. Une fois de plus je dois prendre sur moi et refouler mon égo. J’ai envie d’le voir, de lui parler, d’apprendre encore plus à le connaître. Mais non. Il a une vie dont je ne fais pas vraiment partie ce qui me relègue au dernier rang. Attendre, encore et toujours. J’ai l’impression de passer ma vie à attendre.

J’ai aussi accès à cette formation, à ces connaissances, tout est là à portée de main, mais non. Les autres ont 40 trains de retard, donc je dois attendre. Attendre qu’ils comprennent le produit en croix, comment convertir des unités, calculer une surface, un volume… Attendre.

C’est vrai, j’ai l’impression de ne pas être appréciée à ma juste valeur, d’être entravée. Ma patience a des limites malheureusement.

]]>
2019-11-20T17:47:20+01:00
https://sara.journalintime.com/Pi-R-carre Pi R carré Les mioches ils m'ont saoulée là. Ils foutent rien en cours, ils savent même pas calculer des surfaces ou faire un produit en croix, mais se tape un gros délire sur le nombre de plis du trou d'balle des nanas. Ca commence à partir en vrille et donc à me saouler. Et là j'vais plus être gentille. J'me croirais en maternelle quoi. Si déjà ils foutent rien, ils pourraient au moins fermer leur gueule. Nan, en plus, ils foutent le bordel. Et les profs laissent faire. Ca m'rend dingue. C'est pas les élèves qui empirent, c'est les profs qui laissent passer de plus en plus. Putain ça va Les mioches ils m’ont saoulée là. Ils foutent rien en cours, ils savent même pas calculer des surfaces ou faire un produit en croix, mais se tape un gros délire sur le nombre de plis du trou d’balle des nanas. Ca commence à partir en vrille et donc à me saouler. Et là j’vais plus être gentille. J’me croirais en maternelle quoi. Si déjà ils foutent rien, ils pourraient au moins fermer leur gueule. Nan, en plus, ils foutent le bordel. Et les profs laissent faire. Ca m’rend dingue. C’est pas les élèves qui empirent, c’est les profs qui laissent passer de plus en plus.

Putain ça va être long 5 semaines…

]]>
2019-11-14T15:33:04+01:00
https://sara.journalintime.com/Hanabi Hanabi Dimanche après-midi j'suis allée au LG chez Olivier. J'ai eu la bonne surprise de voir débarquer Dri un peu plus tard avec Bad. C'était sympa. Il avait ramené Avalon alors en début de soirée, lorsqu'il ne restait plus grand monde, j'ai proposé d'en faire une partie. Sauf que Bad voulait rentrer et je voyais bien que Dri mourrait d'envie de rester (il adore Avalon !). Sauf qu'ils sont venus avec la voiture de son daron et que Bad ne peut pas conduire des voitures manuelles. Du coup ils sont partis mais en laissant le jeu. Du coup, hier, il était prévu que j'lui ramène. Il voulait Dimanche après-midi j’suis allée au LG chez Olivier. J’ai eu la bonne surprise de voir débarquer Dri un peu plus tard avec Bad. C’était sympa. Il avait ramené Avalon alors en début de soirée, lorsqu’il ne restait plus grand monde, j’ai proposé d’en faire une partie. Sauf que Bad voulait rentrer et je voyais bien que Dri mourrait d’envie de rester (il adore Avalon !). Sauf qu’ils sont venus avec la voiture de son daron et que Bad ne peut pas conduire des voitures manuelles. Du coup ils sont partis mais en laissant le jeu.

Du coup, hier, il était prévu que j’lui ramène. Il voulait organiser une après-midi jeux du coup, mais personne n’était dispo, sauf Vig. C’était bien sympa tout d’même. Vig a dû partir tôt pour une sortie ciné. On s’est donc très vite retrouvé seul, Dri et moi. Très rapidement c’est parti en vrille. C’était très bien. Ensuite il y a eut une tentative de deuxième fois qui a capoté par ma faute, mais lui a relancé une troisième fois et là ! Là il m’a laissé prendre les commandes et il a kiffé. Il est pas allé jusqu’au bout dans cette situation, mais, à la fin, il s’est dit fier d’avoir tenu comme ça aussi longtemps. Il fait donc des efforts. De même après lui avoir fait remarqué qu’on faisait toujours la même chose. Il prend donc mes remarques en considération, essaie de me faire plaisir et fait changer les choses. Il m’épate. Après c’était bien, on était comme un p’tit couple dans les bras l’un de l’autre à mater des vidéos (nulles pour moi, à mourir de rire pour lui) sur Youtube. J’me sentais bien. Tout était bien, posé, presque normal.

A côté d’ça j’ai beaucoup pensé à Sylvestre. J’l’ai texté seulement aujourd’hui pour prendre des nouvelles. Il dit que ça va, que son week-end à Paris s’est bien passé. Il me demande comment était l’anniv' à Thomess. J’lui dit qu’c’était pas mal, que j’ai revu Lermu et Robess, qu’on s’est remémoré le bon vieux temps et qu’il nous avait manqué. J’ai pas eu de réponse. Bon.

Vendredi soir j’ai invité Greg chez moi. Il a besoin de parler, et moi de comprendre. On verra c’que ça va donner. Week-end chargé en prévision, mais lequel ne l’est pas depuis le début de cette année, franchement ?

]]>
2019-11-12T23:02:00+01:00
https://sara.journalintime.com/Avalon Avalon Soirée jeux chez Dri hier soir. Comme on est rentré plus tôt de déplacement j'ai pu y aller. En fait je voulais y aller. En sachant très bien comment ça allait finir. Pour une fois je voulais faire les choses à ma façon. Il veut bien, mais son corps ne suis pas. Du coup ça a jeté un froid. Il pense qu'il a des problèmes d'érection alors que j'lui dit qu'il a un problème de contrôle. Si c'est pas lui qui décide, ça ne l'excite plus. Il continue de rejeter la faute sur son corps alors que j'pense que c'est bien son subconscient le fautif. Finalement on s'est un peu câliné, il Soirée jeux chez Dri hier soir. Comme on est rentré plus tôt de déplacement j’ai pu y aller. En fait je voulais y aller. En sachant très bien comment ça allait finir.

Pour une fois je voulais faire les choses à ma façon. Il veut bien, mais son corps ne suis pas. Du coup ça a jeté un froid. Il pense qu’il a des problèmes d’érection alors que j’lui dit qu’il a un problème de contrôle. Si c’est pas lui qui décide, ça ne l’excite plus. Il continue de rejeter la faute sur son corps alors que j’pense que c’est bien son subconscient le fautif. Finalement on s’est un peu câliné, il m’a fait un massage, et ça a fini en un bon moment court mais intense.

J’suis restée dormir. J’suis rentrée il y a 20 minutes.

Drôle de situation dans laquelle j’me trouve. Le truc c’est qu’avec Sylvestre je pense que ça va être trèèès long. Ça va être difficile de le voir régulièrement. Lui-même est dans une situation compliquée dont il n’a pas la force de s’extraire pour le moment (il vient de démissionner du CFAI, une chose à la fois). Et puis il y a ses filles dont il est fou. Il f’ra tout pour rester avec elles. Il le fait déjà. Il sacrifie sa personne.

En fait j’vois pas trop c’que ça peut donner tout ça. J’sais pas c’qu’il veut ou c’qu’il ressent. J’pense pas qu’il sache lui-même. Il a l’air enfermé à l’étroit dans un corps, dans une vie. Ça le rend dépressif, cynique.

C’est ouf parc’qu’il a toujours fait parti d’mon paysage. Même en voyage je parlais de lui. J’ai toujours gardé le contact. Et comme depuis tout ce temps je vais continuer à m’efforcer de le laisser tranquille. Faire comme si j’avais pas envie d’le voir ou lui parler tout l’temps. Je reste à son rythme.

]]>
2019-11-08T07:31:43+01:00
https://sara.journalintime.com/Thoughtful Thoughtful Après 2 jours de silence, j'ai pris de ses nouvelles aujourd'hui. Il se dit fatigué et vide. Et puis effectivement, il sera à Paris ce week-end. Il finit son dernier message par "je pense à toi". Pffff... Ça va être long ! Après 2 jours de silence, j’ai pris de ses nouvelles aujourd’hui. Il se dit fatigué et vide. Et puis effectivement, il sera à Paris ce week-end. Il finit son dernier message par "je pense à toi".

Pffff… Ça va être long !

]]>
2019-11-06T20:58:45+01:00
https://sara.journalintime.com/A-l-ancienne A l'ancienne ? Oui c'est dingue, carrément dingue. Il est vrai que plus jeune j'écrivais sans omettre un détail. Aujourd'hui je suis volontairement dans la retenue, je ne veux plus me dévoiler autant. Et puis il y a aussi comme une question de loyauté, parc'que mine de rien ce journal raconte aussi les tranches de vie d'autres personnes... Il y a eut la soirée de retrouvaille il y a 2 semaines, un mardi soir. Finalement on était que Thomess, Sylvestre et moi. On a beaucoup trop bu. Des pintes de bières, des gin tonic. L'addition était salée ! J'ai déposé Thomess quelque part, je ne sais même Oui c’est dingue, carrément dingue.

Il est vrai que plus jeune j’écrivais sans omettre un détail. Aujourd’hui je suis volontairement dans la retenue, je ne veux plus me dévoiler autant. Et puis il y a aussi comme une question de loyauté, parc’que mine de rien ce journal raconte aussi les tranches de vie d’autres personnes…

Il y a eut la soirée de retrouvaille il y a 2 semaines, un mardi soir. Finalement on était que Thomess, Sylvestre et moi. On a beaucoup trop bu. Des pintes de bières, des gin tonic. L’addition était salée ! J’ai déposé Thomess quelque part, je ne sais même plus où, j’ai oublié cette partie de la soirée. Et puis j’ai ramené Sylvestre. Il m’a vite fait parlé de ses difficultés avec sa femme, m’a dit qu’il me trouvait belle, qu’il voulait me revoir.

La semaine d’après il y a eut le vendredi férié. J’lui ai proposé jeudi ou vendredi soir du coup. Franchement j’y croyais pas. J’pensais qu’il allait m’esquiver, ne pas assumer tu vois. Mais il était bien là, dans le pub, à m’attendre devant sa Guinness déjà bien entamée. Au début c’était un peu étrange, comme distant, surement du fait qu’on avait reparlé de ses problèmes conjugaux par textos quelques jours auparavant. Finalement cette soirée est passée de façon fluidique. On a pas abusé sur les pintes, on discutait normalement. Bon, pour être honnête, en réalité il ne me met pas complétement à l’aise non plus. Je fais un complexe d’infériorité avec lui, mais c’est pas nouveau.

Et puis on est allé marcher sur les quais, main dans la main…

Et puis j’l’ai ramené à son "bahut" et c’est là que j’ai longuement hésité avant de lui proposer de crécher chez moi. Il a de suite accepté.

Arrivés chez moi je savais franchement plus où m’foutre. C’était complètement décalé ! Pour bien montrer que j’suis pas l’aguicheuse qui cherche à abuser de lui je lui ai laissé le choix du canap' ou du lit conjugal. La première fois il a rien dit. Quand j’ai reposé la question il m’a dit le plus sincèrement du monde : "On est pas obligé de faire les fous, on peut dormir ensemble.".

J’me suis sentie rassurée. Son assurance et sa sagesse m’ont envahies. On s’est allongé et on a commencé à discuter. Dieu que je kiffe les conversations sur l’oreiller ! Et puis on s’est rapproché, pris dans les bras. Là il a commencé à comme me masser le dos. C’était chaud et sensuel, ça m’a chauffé. Lui aussi. Il y a eut alors un moment très intime que je ne dévoilerai pas. Je crois qu’il ne l’a pas hyper bien vécu mais moi j’en revenais tellement pas que j’ai juste laissé faire les choses. Ensuite on s’est câliné un temps et puis avons taché de dormir un peu, en vain pour ma part.

Au matin c’était encore plus étrange. J’me suis levée tôt puisque je n’arrivais pas à dormir. J’me suis fait une tisane. Lui s’est levé pas longtemps après. J’lui ai fait un café. Là on est un peu resté assis côte-à-côte sans trop rien dire. Et puis il est parti, me laissant des baisers ça et là.

Depuis on s’est texté. Il dit qu’il ne regrette rien, qu’il en garde de bons souvenirs mais aussi des frustrations. Il n’a pas voulu m’expliquer davantage.

Il y a l’anniv' à Thomess samedi soir. J’espère qu’il viendra mais cette fois-ci me paraît vraiment compromise. Il est censé passer le week-end à Paris avec sa famille…

Bien sûr j’me suis déjà fait mille plans sur la comète ! C’en est pitoyable. Faut que j’y aille au jour le jour avec lui.

]]>
2019-11-05T23:28:00+01:00
https://sara.journalintime.com/JB-Grenouille JB Grenouille J'avais décidé de ne pas relancer Dri pour ce soir. T'façon il avait pas l'air de vraiment le vouloir quand j'lui avais proposé. Du coup j'suis restée chez moi, j'me suis mis un film et me suis direct endormie. A minuit vingt la sonnerie de mon téléphone me réveille. Dri, qui m'avait déjà texté auparavant, qui veut savoir si on peut se voir. J'dis non, j'suis dans l'coltard. Il coupe court. J'le texte que j'suis toujours malade et que j'pensais pas qu'il en avait vraiment envie. Il me répond que si. J'ai pas réfléchi longtemps, 30 minutes plus tard j'étais chez lui. Bon, il J’avais décidé de ne pas relancer Dri pour ce soir. T’façon il avait pas l’air de vraiment le vouloir quand j’lui avais proposé. Du coup j’suis restée chez moi, j’me suis mis un film et me suis direct endormie. A minuit vingt la sonnerie de mon téléphone me réveille. Dri, qui m’avait déjà texté auparavant, qui veut savoir si on peut se voir. J’dis non, j’suis dans l’coltard. Il coupe court. J’le texte que j’suis toujours malade et que j’pensais pas qu’il en avait vraiment envie. Il me répond que si. J’ai pas réfléchi longtemps, 30 minutes plus tard j’étais chez lui.

Bon, il était un peu saoul. C’était bien mais il s’est endormi cash après quoi. Du coup j’me suis barrée en douce. J’écris de mon lit là.

Mon lit qui n’a pas gardé de traces d’odeur de Sylvestre. Ce gars n’a pas d’odeur. Aussi il ne ronfle pas et respire hyper silencieusement. Par contre j’ai l’impression qu’il fait des apnées, c’est flippant.

Am I an horrible person ? Le matin j’me réveille avec un gars dans mon lit, le soir-même j’suis dans celui d’un autre.

En fait j’me rends compte que j’ai un sadique côté de manipulatrice. J’voulais avoir Dri comme plan cul, j’me suis démenée pour qu’il change d’avis, et maintenant que c’est fait il ne m’intéresse plus. J’me lasse vite des choses.

C’est surtout que Sylvestre occupe mes pensées et qu’il est devenu LE truc intéressant dans ma vie en c’moment quoi.

]]>
2019-11-03T03:38:43+01:00
https://sara.journalintime.com/Nelson Nelson Ça valait l'coup. J'ai pourtant salement hésité hier soir avant de l'inviter chez moi. Je fais jamais ça bordel. Surtout lui. Au final ça a été plutôt naturel. Bizarre certes, mais pas aussi embarrassant que j'pensais. J'ai quasiment pas dormi. Même si c'était franchement agréable d'être à ses côtés. Au pub il m'a raconté un peu sa vie. Il est très intéressant. Ça a valu coup d'attendre 10 ans. J'suis censée voir Dri ce soir... Ça valait l’coup. J’ai pourtant salement hésité hier soir avant de l’inviter chez moi. Je fais jamais ça bordel. Surtout lui. Au final ça a été plutôt naturel. Bizarre certes, mais pas aussi embarrassant que j’pensais. J’ai quasiment pas dormi. Même si c’était franchement agréable d’être à ses côtés. Au pub il m’a raconté un peu sa vie. Il est très intéressant. Ça a valu coup d’attendre 10 ans.

J’suis censée voir Dri ce soir…

]]>
2019-11-02T12:47:30+01:00
https://sara.journalintime.com/10-years 10 years Ten fucking years. Le passé me saute à la gueule, à la gorge. J'ai l'impression de jamais avoir bougé de place. Il m'a dit qu'il me trouvait belle, qu'il m'a trouvé belle dès qu'il m'a vu. Il voulait qu'on se revoit, que j'l'invite chez moi. Il m'a dit qu'avant j'étais son élève... Il m'a chuchoté tout ça, tout doucement, entre deux baisers. Putain quoi. C'est juste une boucle qui n'en fini pas. Comme un jour sans fin. Sauf que cette fois j'vais pas bêtement attendre la suite. J'vais la provoquer. J'vais laisser un peu l'temps passer, que ça s'tasse, et puis j'vais prendre le Ten fucking years. Le passé me saute à la gueule, à la gorge. J’ai l’impression de jamais avoir bougé de place.

Il m’a dit qu’il me trouvait belle, qu’il m’a trouvé belle dès qu’il m’a vu. Il voulait qu’on se revoit, que j’l’invite chez moi. Il m’a dit qu’avant j’étais son élève… Il m’a chuchoté tout ça, tout doucement, entre deux baisers. Putain quoi. C’est juste une boucle qui n’en fini pas. Comme un jour sans fin.

Sauf que cette fois j’vais pas bêtement attendre la suite. J’vais la provoquer. J’vais laisser un peu l’temps passer, que ça s’tasse, et puis j’vais prendre le taureau par les cornes. Tu veux qu’on s’voit ? Voyons nous alors ! J’ai attendu assez, cette histoire mérite une fin, ou un début !

]]>
2019-10-24T22:07:31+02:00
https://sara.journalintime.com/Non Non ! Je refuse ! Pour une fois j'ai envie d'me battre pour quelqu'un, pour quelque chose. J'en ai marre de juste subir la vie. Il trouve plus raisonnable qu'on n'se voit pas mais il en CREVE d'envie ! J'ai dû lui tirer les vers du nez pour qu'il le dise enfin ! No fucking way mate, j'vais pas t'laisser partir comme ça. On a envie d'être avec l'autre, pourquoi s'en priver bordel ? Ouais, j'vais y aller, j'vais lui dire, j'vais tenter le tout pour le tout. Au moins j'suis sûre que j'regretterai rien, que j'aurai pas cette sensation d'acte manqué. Clairement il en a pas envie, moi non plus. Je refuse ! Pour une fois j’ai envie d’me battre pour quelqu’un, pour quelque chose. J’en ai marre de juste subir la vie. Il trouve plus raisonnable qu’on n’se voit pas mais il en CREVE d’envie ! J’ai dû lui tirer les vers du nez pour qu’il le dise enfin ! No fucking way mate, j’vais pas t’laisser partir comme ça. On a envie d’être avec l’autre, pourquoi s’en priver bordel ?

Ouais, j’vais y aller, j’vais lui dire, j’vais tenter le tout pour le tout. Au moins j’suis sûre que j’regretterai rien, que j’aurai pas cette sensation d’acte manqué.

Clairement il en a pas envie, moi non plus. J’suis bien avec lui, il fait battre mon coeur, il m’fait me sentir belle. J’vais pas m’dégonfler, j’vais m’battre pour nous.

]]>
2019-10-05T12:11:32+02:00
https://sara.journalintime.com/E-dashura-ime E dashura ime J'me d'mande si une relation fonctionne en fonction des points communs ou des différences. Je suppose que c'est un mélange des deux, un équilibre. Hier soir Dri et moi jouions à trouver nos points communs. On a pas pu en citer plus de 10. Des différences par contre... C'est là que j'ai appris qu'il ne mangeait pas de légumes. Genre, aucun ! Moi, c'est la base de mon alimentation, c'en est la quasi totalité. J'ai pas caché ma surprise un poil désappointée. Il m'a demandé si j'étais déçue. La déception c'est un grand mot mais si j'm'imagine vivre avec lui par exemple, ça J’me d’mande si une relation fonctionne en fonction des points communs ou des différences. Je suppose que c’est un mélange des deux, un équilibre. Hier soir Dri et moi jouions à trouver nos points communs. On a pas pu en citer plus de 10. Des différences par contre… C’est là que j’ai appris qu’il ne mangeait pas de légumes. Genre, aucun ! Moi, c’est la base de mon alimentation, c’en est la quasi totalité. J’ai pas caché ma surprise un poil désappointée. Il m’a demandé si j’étais déçue. La déception c’est un grand mot mais si j’m’imagine vivre avec lui par exemple, ça devient un problème.

Avec lui c’est vraiment les Feux de l’Amour. Dans une même soirée on traverse les extrêmes. Une minute on est là à se câliner, l’autre je claque la porte derrière moi. Et puis je reviens sur mes pas parc’que j’veux pas non plus que ça finisse comme ça et lui me couvre à niveau de bisous et câlins. Ca le travaille beaucoup cette histoire, j’le sens vraiment tiraillé. Il me fait l’amour comme un animal, jouit allègrement, me glisse à l’oreille qu’il me kiffe à mort, que les sentiments prennent le dessus, et que donc c’est plus raisonnable qu’on arrête. Imagine la douche froide. Du coup ça part en vrille. J’lui d’mande c’qu’il veut vraiment. Il dit qu’il VEUT me voir mais que c’est plus RAISONNABLE de ne pas. "Donc ?". Et là il sait pas quoi dire. Mais il sait qu’il veut que je reste dormir avec lui. Haha ! Putain, tu vois l’délire ou pas ? !

Il ne cesse de remettre sur l’tapis que notre relation ne va pas durer. Certes. Mais sommes nous obligé de nous en rappeler dans les bons moments ? Ne peut-on pas juste laisser faire ? Je vois qu’il en a envie, mais je vois aussi que ça l’bouffe. Il a un côté "contrôlant" et le fait de ne pas du tout avoir main mise sur nous le fait angoisser. Je comprends mais j’ai bien peur que ça cause, en partie, notre perte. Compliqué…

Je fais ma rentrée demain. A l’arrache totale ! Inch’Allah !

]]>
2019-09-29T22:47:43+02:00
https://sara.journalintime.com/C-est-pas-toi-c-est-moi C'est pas toi, c'est moi. Vendredi soir on pouvait se voir donc il a voulu organiser une soirée jeux. Il a invité des amis à lui et on a passé une bonne soirée. J'aurais sûrement préféré passer la soirée avec lui seul, mais bref. Une fois qu'ils sont partis on a pu avoir notre moment. Sauf que j'étais crevée. C'est un peu parti en cacahouète à un moment, quand il a plus ou moins dit que dans le sexe tout lui allait à partir du moment où je faisais pas que l'étoile de mer. Bon, disons que c'est juste pas ma vision, ne préjugeons pas. Ah et puis quand il a plus ou moins avoué qu'il était plus ou Vendredi soir on pouvait se voir donc il a voulu organiser une soirée jeux. Il a invité des amis à lui et on a passé une bonne soirée. J’aurais sûrement préféré passer la soirée avec lui seul, mais bref. Une fois qu’ils sont partis on a pu avoir notre moment. Sauf que j’étais crevée. C’est un peu parti en cacahouète à un moment, quand il a plus ou moins dit que dans le sexe tout lui allait à partir du moment où je faisais pas que l’étoile de mer. Bon, disons que c’est juste pas ma vision, ne préjugeons pas. Ah et puis quand il a plus ou moins avoué qu’il était plus ou moins homophobe. Bon. Relativisons. On est tous différent. Et puis j’sais pas mais au matin j’l’ai senti un peu distant, un peu saoulé. Et puis j’ai rien entendu de lui du week-end. Au début j’voulais attendre demain soir avant de l’appeler mais spontanément j’me suis dit merde, si tu veux l’faire fais-le. J’l’ai appelé. Il m’a paru tout aussi distant mais j’ai pas eu l’temps de vraiment le confronter avant qu’il me dise c’qu’il n’allait pas. Il dit qu’il a réfléchi et qu’il est plus sûr de rien. Il dit qu’il a des choses à régler avec lui-même, que ça n’a rien à voir avec moi. Ca m’a semblé être une vilaine excuse au début mais quand j’lui ai demandé si c’était en rapport avec la soirée de vendredi soir il me dit que non, qu’il a passé une super soirée, que son seul regret c’est que j’ai dû partir si tôt. Mais il m’a quand même mentionné une autre fille pour qui il pourrait avoir des sentiments, qu’on habitait pas vraiment à côté loin de l’autre, qu’on peut pas exactement se voir quand on veut puisque la semaine c’est quasi impossible pour moi… J’ai eu du mal à voir où il voulait en venir en fait. Il me dit qu’il veut me voir encore une fois le week-end prochain. "Dri, tu dis ça comme si ça allait être la dernière fois, tu veux qu’on s’voit pour me dire qu’tu veux plus m’voir c’est ça ?". Il réponds qu’il ne peut pas répondre à ça, qu’il n’en sait rien, qu’il ne veut rien planifier, qu’il veut voir à c’moment-là, mais qu’il veut me voir, que j’l’attire, qu’il adore passer du temps avec moi…

Et moi, je remarque que j’ai un gros problème d’insécurité, que j’assume pas tout, que j’ai du mal à dire les choses. Encore du boulot.

]]>
2019-09-22T23:07:34+02:00
https://sara.journalintime.com/Were-you-only-imaginary Were you only imaginary ? J'lui ai fait une proposition hier soir. Une relation "libre", sans contraintes. Il a pas accepté. Je l'avais vu dans son regard avant même qu'il le dise. La non-exclusivité le dérange, même si j'ai beau lui expliquer que mon but n'est pas de les collectionner. Je comprends son point d'vue, je comprends que ça puisse le déranger, cette sensation d'être utilisé, trompé. Ca ne serait pas le cas, mais je comprends sa peur. Sur le coup j'ai eu comme le sentiment d'me faire larguer. Une grande tristesse. J'ai presque eu envie de pleurer. J'ai eu peur qu'il veuille en finir là. J’lui ai fait une proposition hier soir. Une relation "libre", sans contraintes. Il a pas accepté. Je l’avais vu dans son regard avant même qu’il le dise. La non-exclusivité le dérange, même si j’ai beau lui expliquer que mon but n’est pas de les collectionner. Je comprends son point d’vue, je comprends que ça puisse le déranger, cette sensation d’être utilisé, trompé. Ca ne serait pas le cas, mais je comprends sa peur.

Sur le coup j’ai eu comme le sentiment d’me faire larguer. Une grande tristesse. J’ai presque eu envie de pleurer. J’ai eu peur qu’il veuille en finir là. Heureusement pour moi il a tout d’même une part de lui qui veut profiter et se fout du reste. Il a quand même dit que c’était peut-être la dernière fois. Il a ensuite dit qu’il a dit ça comme ça, mais que ça ne dépendait que de moi. Moi, j’ai pourtant présenté mon statut, donc j’estime que la balle est dans son camp.

]]>
2019-09-15T20:09:28+02:00