People Always Leave

← Retour au journal

février 2011

Comment vais-je ?

De mal en pis. Hier soir en essayant de m'endormir, je savais que j'allais avoir droit à des remarques aujourd'hui. C'matin encore, avant qu'le chef arrive, j'me suis dis que j'aurais pu finir mon boulot le samedi matin, mais je n'sais absolument pas pourquoi j'n'y ai pas pensé au moment opportun. D'autant plus que ça m'aurait rapporté un bon point. Jack aurait vu que j'prends vraiment ça au sérieux. Au lieu de ça, quand il est arrivé, il m'a dit bonjour mais ne m'a pas demandé comment j'allais. J'ai tout d'suite su qu'il y a quelque chose qui n'allait pas. Ensuite, un peu plus (...)

The fifth element.

Cela fait bientôt une semaine sans aucune nouvelle de Dé. Je comprends vraiment pas. L'ai-je saoulé ou blessé ou ce point ? Il espère quand même pas qu'c'est moi qui vais rev'nir ?! J'suis quasi sûr qu's'il revient vers moi un jour, il f'ra comme si de rien était, qu'il faisait pas la gueule, qu'il était occupé, c'est tout. Et moi j'me bile pour lui. Pfff, j'suis à perte... Demain je repars pour une semaine de boulot. Je risque fort de croiser Thomas mais j'vais attendre qu'il me relance quant à notre RDV. J'vais passer pour un pot d'colle sinon. Ah et puis vendredi après-m' (...)

Merde !

Aujourd'hui le prof d'autom' m'a dit que l'école d'ing' méca, j'peux oublier. C'est le quatrième. Je commence sérieusement à désespérer. J'lui ai dit que j'étais motivée, que j'me donnerai les moyens, que j'vais bosser, qu'en gros j'ai mes chances. Prouve-le m'a-t-il répondu. Gloups. Tout d'un coup je suis complètement paumée. C'est vrai, cette école, j'suis vraiment motivée à y rentrer. J'vais en chier mais je sais que j'peux y arriver. En plus c'est en alternance, il n'y aura donc pas que des cours. J'le veux ce diplôme, j'le veux vraiment. J'espère sincèrement qu'on (...)

J'aime.

Tenir un journal c'est parfois frustrant. Les choses changent tellement vite. A peine un autre paragraphe de ma vie mis à plat qu'il n'est déjà plus d'actualité. Parfois, je pourrais presque écrire non-stop. Thomas m'a donné signe de vie hier soir. Il est d'accord pour nous accorder un peu de temps, mais pas cette semaine. Youpi. La s'maine prochaine je taffe, et j'ai horreur d'me coucher tard quand je travaille. Rester toute la journée d'vant un PC c'est d'jà fatiguant, mais si t'es déjà crevé quand t'arrives au boulot, faut vraiment lutter pour garder les yeux ouverts. Bref. On (...)

Did i ask too much, more than a lot, you gave me nothing and it's all i got, we're one but we're not the same, well we hurt each other then we do it again.

Grosse conversation avec Dé hier soir. J'lui ai ressorti un vieux texte que j'avais écrit à propos d'un de nos souvenirs. Grave erreur. On est retourné dans le passé. Et puis on s'est projeté dans l'avenir, et voilà qu'il veut vraiment me rencontrer. Sauf que moi pas. Je sais c'que c'est, je sais la déception que l'on peut éprouver, parc'que les quelques rencontres irl que j'ai pu vivre, je n'en suis jamais ressortie vraiment satisfaite, à part pour Torg et Rey. Mais là ! C'est quand même mon grand amour virtuel ! Imagine qu'en fait c'est le genre de type dont j'ai horreur ! Je (...)

Effectif réduit.

Les épidémies se propagent. Grippe, gastro. On s'est r'trouvé à 6 en cours c't'après-m'. Trois malades et deux qui sont allés recruter des futurs apprentis aux Journées Universitaires. Du coup c'était calme. Moi non plus j'me sentais pas trop en forme. J'pense que c'est à cause d'mes règles. J'crois que l'école d'ing', c'est foutu pour moi. Sylvestre m'a dit aujourd'hui qu'aucun gars qui sort d'mon BTS n'a été pris à l'école. J'me suis sentie conne. Vraiment conne. C'est peine perdue. Comme je regrette d'avoir fait ce BTS de merde. J'me d'mande si j'vais pas en faire un autre. (...)