People Always Leave

← Retour au journal

mars 2016

Back

Bon, le meilleur est passé je suppose. Week-end de Pâques en famille, bonnes retrouvailles sans chichis, ça a été. C'est fou comme, même après 3 ans et d'mi, j'n'ai pas perdu certaines habitudes. J'me souviens exactement des interrupteurs, j'allume la douche toujours d'la même façon, j'me souviens des placards, on s'fait les mêmes vannes avec Papa, Mammouth, Kame et Sol. Avec Franz, Claude et Chri, dimanche soir, on est allé manger une flamm. Claude m'a demandé combien de temps j'étais parti. Il a commenté ma réponse par "j'ai l'impression qu'c'était hier la dernière fois (...)

Vaduz

854ème écrit, ça fait un paquet quand même... Je viens de passer deux jours chez Pasch et Gabriela au Liechtenstein. C'était bien. Hier Pasch m'a promené en ville et puis on est rentré congelé et puis on s'est maté deux films avec une bonne conversation entre. Là je suis quasi prête à reprendre la route pour Zurich. C'est seulement à 1h de route donc j'me presse pas trop. Ce sera ma dernière étape. J'y pense pas trop mais j'sens bien qu'ça va pas non plus être l'euphorie quoi. En vrai ça m'emmerde un peu de devoir repasser par là, la partie "Sara est de retour", devoir (...)

Pest

Bon, après cet écrit je vais me préparer pour prendre la route à nouveau. La dernière semaine de mon périple de 5 mois. Je dis 6 à tout l'monde mais en fait c'est 5. Je sais pas si je suis prête à rentrer mais je crois que je ne le serais jamais. Ces 5 derniers mois m'ont ouvert les yeux sur tellement de choses et m'ont vraiment fait kiffé c'que j'faisais. C'est pas facile de voyager comme ça mais merde ça vaut tellement l'coup quand tu rencontres des gens incroyables et qu'tu passes le meilleur moment d'ta vie. Ca va me manquer c'est sur. La route va me manquer. Le nomadisme va (...)

Mi casa es su casa.

J'ai eu un espèce de déclic il y a peu à propos de la possession et du matérialisme. C'était quand j'suis arrivée à Kecskemét. Je cherchais un téléphone pour pouvoir appeler mon hôte. J'suis direct allée dans un café, moi j'pensais qu'il y a avait toujours un téléphone à disposition dans un café. Ben non. J'me suis gentillement faite refouler, du premier et du deuxième. Alors, énervée, j'me suis posée sur un banc sur la place centrale pour ruminer. Et puis un groupe de quatre jeunes passait par là alors j'ai tenté ma chance avec eux, avec succès. Les jeunes comprennent (...)

Budapest

Putain ça fait la troisième fois que j'commence cet écrit et que j'me trouve à dire de la merde. Je sais pas quoi dire, comment le dire, même si en fait j'ai des tonnes à raconter. Je voudrais raconter mon périple de ces dix derniers jours, mais je sais pas, j'y arrive pas. Hier j'ai eu un moment de nostalgie, dans l'bus, en regardant mon sac à dos assis sur le siège d'en-face. Ce sac à dos qui va se retrouver à prendre la poussière dans mon dressing dans peu d'temps. Ce même sac à dos qui m'a suivi partout ces trois dernières années, qui m'a servi de siège ou coussin bien (...)

Bryansk

Oh boy... Ca avait pourtant bien démarré. J'avais la forme c'matin, j'étais bien motivée à lever mon pouce à nouveau. Me retrouver sur l'autoroute à 8 voies m'avait un peu flippée mais j'me suis lancée franchement. Les 6 premiers chauffeurs étaient plus que corrects. J'ai même eu un grand moment d'émotion quand j'ai compris ce que l'un m'avait bassiné tout le trajet quand le suivant s'est mis à répéter les mêmes mots mais avec les gestes en plus. Pour le coup ce dernier n'a pas trop dû comprendre mon euphorie soudaine mais moi ça m'avait vraiment donné la pêche. Et (...)

Black nails

Je suis sur le départ. Dans environ une heure je saluerai mes hôtesses, je prendrai le métro ligne rouge jusqu'au terminus en direction sud-ouest et puis je tendrai mon pouce jusque Bryansk où un couple m'attend. Demain je serai à Kiev. Moscou est vraiment une chouette ville. J'aime beaucoup. Ça m'a rappelé St à certains endroits. J'ai pas pu changer mes AUD. Il me reste un peu plus de 3000 RUB mais c'est tout. Ça devrait normalement me suffire pour un temps si je fais du stop et Couchsurfing. De toute façon j'ai plus trop le choix maintenant. Peut-être qu'à Budapest j'aurai (...)

Mockba

Et voilà, 86h de train plus tard, me voilà dans la grande et belle. Et surtout, me voilà aux portes, au seuil de l'Europe,du dernier continent, de la dernière ligne droite. Je dois le dire, j'ai eu une bonne baisse de moral en ce début d'année. Ca s'est bien fait ressentir dans mes écrits. Je trouve que je n'ai dépeints que le mauvais alors qu'il y a eu beaucoup de bien et de beau. Ca fait 4 mois que je suis sur la route, 3 ans et 3 mois en tout, alors je pense que c'est justifié d'être fatiguée et de ne plus trouver la force et la motivation. Mais comme toute descente il y a (...)