People Always Leave

← Retour au journal

novembre 2015

Bouddha

Aujourd'hui je suis toujours chez Xin. Je devais partir demain mais j'ai décidé de prolonger un jour de plus. Ca change pas grand'chose mais demain n'était juste pas le jour. Ce matin j'ai eu une autre révélation. En fait c'est plutôt un prolongement de pensée sur laquelle je cogite depuis très longtemps. Et en fait après y avoir repensé, j'suis pas convaincue. En fait depuis le début de la conception théorique de mon projet, mes parents sont inclus. J'l'ai déjà dit, j'me vois pas faire ça sans eux. Et puis ils ont également mentionné plusieurs fois qu'ils me suivraient, (...)

Monsoon

Aujourd'hui je suis chez Xin et Fred à Sungai Petani depuis jeudi dernier. Xin n'est pas du tout la fille que j'pensais qu'elle allait être d'après ce que l'on m'avait dit. J'veux dire elle est sympa j'dis pas, mais elle n'est pas trop ma tasse de thé. Elle et moi ne deviendrons jamais amies. Fred d'un autre côté est vraiment cool mais presque trop. En même temps je n'le connais que depuis 4 jours... C'est marrant comme souvent les gens me demandent si j'écris de mes voyages, si je compte en faire un livre. Faire un livre vu et revu ne m'intéresse pas, c'est pas mon caractère d'me (...)

Le plan.

Aujourd'hui j'suis à Georgetown, Penang. Plutôt sympa comme ville. L'autre jour j'ai eu une pensée qui m'a faite marrée. J'crois que Dieu a vraiment un plan pour moi. C'est le commentaire d'un gars sur un forum qui m'a fait tilté. Le débat était, toujours le même, Strasser contre Lapierre. Un gars disait que tout ça c'était pas théorique mais mécanique et que c'est pour ça que Mme Strasser ne comprend pas puisque les femmes en général ne comprennent pas la mécanique ou la 3D. C'est pas un blâme, c'est vrai, ça a été prouvé. Et puis il y a moi, qui, en troisième, a (...)

Kuala Lumpur.

Aujourd'hui j'ai assisté à la découverte au réveil du peuple français qui dormait des évènement passés durant la nuit. Ayant 8h d'avance, ou 7h30 un truc comme ça, je savais déjà tout avant eux. Et voilà. On est en guerre. Et voilà certains vont encore en prendre plein la gueule. Et pas les bons. Direct on parle d'islamistes, de musulmans, de Syriens, de réfugiés. On mélange tout et on cherche même pas à comprendre. On répète c'que Delahousse dit, ou Le Monde, ou pire Hollande. On s'abaisse au niveau de ces assassins fous. J'ai posté ça sur FB : "Compatriotes, Le (...)

Selamat jalan.

Aujourd'hui j'suis sur le ferry en direction de Melaka, Malaisie. Ca a franchement été dur de quitter Pekanbaru, Suhai, Bryan et les autres. J'me suis franchement amusée avec eux. J'ai aussi énormément appris sur beaucoup d'choses. J'suis encore qu'au début de mon voyage mais j'me d'mande c'qui peut encore arriver. Ca a été d'autant plus dur de partir après la super conversation que Bryan et moi avons eut la veille. Jusqu'à deux heures du matin j'ai tenté de lui expliquer comment ma culture me donne la liberté de choisir mon partenaire, de vivre avec lui sans se marier, avoir des (...)

Seminar II

Ouais donc. J'ai dû couper court car Suhai voulait m'emmener à mon hôtel. J'dois parler de Bryan. Ca devient un peu bizarre entre nous et les autres l'ont remarqué. Au séminaire le proviseur m'a demandé si j'étais mariée ou avec quelqu'un. Bryan faisait la traduction et il a parut super étonné de ma réponse négative. Et moi j'étais un peu surprise par sa réponse positive quand je lui ai retourné la question. Il me l'a même présentée plus tard. My girl il a dit. Elle voulait prendre une photo avec moi. Awkward. Pas vraiment en fait parc'que Bryan et moi c'est rien de plus (...)

Seminar.

Aujourd'hui a eut lieu le fameux séminaire à l'école où Bryan enseigne l'anglais temporairement. Franchement hier soir et c'matin j'étais flippée. J'savais c'que j'allais raconter bien sûr, mon powerpoint était prêt, mais j'arrêtais pas d'répéter à Suhai que j'étais pas faite pour ça, que j'étais personne pour parler à des étudiants comme ça, que j'étais juste une baroudeuse de passage. Au final ça s'est bien passé. J'ai kiffé et les étudiants aussi j'crois. J'coupe court. (...)

Hypnosis.

Aujourd'hui j'suis toujours pas sortie d'ce pays. C'est comme s'il me retenait, comme s'il m'avait discrètement et sournoisement entravé et attaché à son sol. Il m'empêche d'avancer. Le pire c'est que c'est à chaque fois que j'en ai ras-l'cul et veux en sortir qu'au final il m'en empêche. Un truc de ouf m'est arrivé aujourd'hui. Une rencontre incroyable. J'suis à Pakenbaru et mon hôte est Suhai, un visionnaire, un leader, un prof d'anglais. Déjà hier soir il m'a scié avec son speech. Ce matin aussi au séminaire quand il a remué les foules. Mais le must c'était cet après-midi (...)

Riot!

Aujourd'hui, putain d'bordel de merde ! Asie d'mes deux ! Tellement vénère, mais TELLEMENT !! Je maudis l'autre con d'm'avoir forcé d'prendre ce bus de merde ! J'le déteste tellement derrière son air de gentil. Sale con ! Tu m'as fait dépenser 100 000 rp pour un minibus tout pourri qui va mettre dix plombes pour faire 200 pauvres km. J'ai tellement la haine ! Pourquoi on m'laisse pas vivre ? Pourquoi on veut encore décider pour moi ? Fuck that shit ! Go fuck yourself all of you !! Not safe my ass, asshole ! Now I'm just waiting in that fucking bus for the fucking driver to drag his fat (...)