People Always Leave

← Retour au journal

novembre 2013

Melbourne.

Aujourd'hui, aujourd'hui je vais me défouler. J'ai des tas d'choses dans la tête, des tas d'choses sur le cœur et des tas d'choses plein l'dos aussi. En ce bon mois qui vient de s'écouler, j'ai l'impression d'avoir pris quelques piges, comme ça, en pleine tronche. Hélène, mon amie Hélène, que je connais depuis la Sixième, depuis 11 ans donc, que j'ai toujours écoutée et soutenue, ben merde. 1 mois de "vacances" avec elle et j'ai plus envie d'la voir, jamais. Mais quelle chieuse bordel ! Les trois premiers jours ça a été, et puis elle a commencé : ah mais les glaçons dans la (...)

Darwin.

Aujourd'hui, je glande, littéralement. J'ai finalement quitté Derby et BDS. Tristement. On a fait une dernier photo de groupe puis hug and kiss à tous. Je suis restée forte, le sourire aux lèvres, encore quelques mots pour rire. Et puis Hans m'a déposé sur la route, et là j'ai craqué. J'ai réalisé que j'partais. Contre ma volonté un peu. Mais je partais bel et bien. Il m'a serré fort, deux fois. Je pouvais plus rien dire ni faire. J'voulais pas y croire. Et puis il est partie et j'étais seule au bord de cette route. J'suis arrivée à Kununurra le soir même. J'y ai passé la (...)