People Always Leave

← Retour au journal

septembre 2012

J-49

Aujourd'hui j'suis allée voir mon premier match de la saison de l'Equipe. Ils se sont pris une belle branlée. Mais tant pis. J'étais invitée dans la loge, alors j'ai pu voir les joueurs, boire et bouffer à l'oeil. C'était cool. Et puis j'suis allée chez la voisine finir la bouteille qu'on avait commencée hier soir. Hier soir où, en regardant True Blood avec ma voisine, ça m'a donné envie. J'ai texté Thomas qui était à une soirée. A 1h il me dit qu'il était pété et qu'il ne voulait plus qu'on se voit quand il est pété parc'que je mérite autre chose. Pas "mieux". Autre (...)

J-53

Aujourd'hui j'ai appelé le Pôle Emploi de Col qui m'a gentillement envoyée bouler. J'm'en fous, j'les rappellerai jeudi ou vendredi. Et puis j'ai fait le tour des agences d'intérim'. Pas très glorieux. Elles prennent mon CV mais ne promettent rien, normal. Je pense pas pouvoir travailler cette semaine encore. Heureusement qu'il y a les chevaux parc'que sinon je glanderais vraiment rien de la journée. Occasion a demandé de mes nouvelles aujourd'hui. Etrange non ? J'trouve ça sympa moi. Ce week-end je voulais aller à la crémaillère de ma Mimi à Lyon mais j'avais zappé le (...)

J-55. Sale histoire

Aujourd'hui je me retrouve sans boulot. La galère. Faut que j'appelle le Pôle Emploi de Col pour peut-être trouver une autre place dans les vendanges. Et j'pense faire les agences d'intérim' cet après-midi aussi. Me faut un taf ! Hier on a bien bossé chez Eric jusqu'au soir déjà bien avancé. J'ai mangé chez eux. C'est un peu tendu entre parents et enfants mais bon. Je prends parti de personne et ferme ma gueule. Et puis j'suis rentrée me doucher pour rejoindre Occasion chez lui. J'avais ramené deux bières histoire de. Mais à peine bu une gorgée chacun qu'il s'est jeté sur (...)

J-55

Aujourd'hui je me dis que rien n'est impossible. La soirée moules-frites s'est bien passée dans l'ensemble. J'ai été une fois de plus déçue par le prof mais maintenant il est tellement bas dans mon estime que voilà, rien ne changera plus désormais. Tout le monde l'a évité toute la soirée et lui se met aussi à l'écart volontairement je pense. Mais bref. J'ai été contente de voir une ancienne camarade de classe qui est enceinte, ma coéquipière des vendanges que j'adore et Raph' qui n'était pas censé venir. Il m'a dit qu'il m'inviterait à sa crémaillère, courant octobre (...)

J-59

Aujourd'hui je me sens bizarre. Tout va bien, je fais ce que j'aime tous les jours. Avec les chevaux ça s'passe de mieux en mieux. Sat est très joueur, il me taquine mais je sais que c'est pour jouer, c'est un gosse. Et Neva la Sage est un peu plus distante mais ça va. Et puis mon départ qui approche. Enfin voilà quoi, j'peux pas m'plaindre. Mais voilà, j'suis mélancolique. J'arrête pas de penser à Sylvestre. Je dis pas que c'est pour ça mais ça m'aide pas. J'me dis qu'au final tout ça c'était pas rien putain ! Que ça voulait dire quelque chose, même si lui ne l'admet surement (...)

J-60

Aujourd'hui c'était journée libre. Pas de vendange donc c'matin j'suis allée chez Eric pour aider son fils à démanteler un muret de pierres. Ils vont le refaire ce week-end. On a fait ça en 2h. Cet après-midi j'ai rien glandé et puis j'suis retournée vers 18h30 pour nourir les chevaux mais Eric l'avait déjà fait. Bon, pas grave, j'leur paye quand même un coup pour mon anniversaire. On a donc pris l'apéro sur la terrasse et on a beaucoup discuté, notamment de ma démarche et de mes projets. Cath' pense que c'est quelque chose de très bien et que je m'y prends vraiment très bien (...)

J-63

On était au CFAI comme avant. Et puis le soir je rentrais à pied. Cette fois Robess m'accompagnait. Et puis en passant devant une maison, il remarque un bonbon fixé sur la clôture extérieure. Il me dit d'en prendre un bout. Ce que je fis, sans m'inquiéter de quoi que ce soit. Sauf que le lendemain les rumeurs couraient déjà. La maison était celle de Sylvestre et moi j'étais sa groupie, la fille qui campait devant chez lui tous les soirs. Pour preuve, mon ADN sur le reste du bonbon. J'évitais alors Sylvestre, j'allais même plus en cours. Je cohabitais avec Joker qui un soir reçu (...)

J-64

Hier soir, soirée BTS. On est allé bouffer dans un resto sympa. Et en fait déjà dans la voiture j'me disais que Sylvestre ne viendrait surement pas au resto. J'me suis pas trompée. Et en plus comme on était pas en ville cette fois, ben on allait pas boire un verre ensuite pour qu'il nous rejoigne. C'était vu d'avance. Mais la question m'a brûlée les lèvres tout le début de soirée J'attendais que quelqu'un d'autre se lance mais personne n'a paru aussi interessée que moi. J'ai donc craqué. Eh au fait Thomess, t'as des nouvelles de Sylvestre ? Ben il pouvait pas venir ce soir, (...)

J-65

Premier jour de vendange. Ben c'est cool. Ca me rappelle beaucoup le tabac. C'est un peu ambiance troisième âge mais avec Auré on rigole bien. Et puis ce soir j'suis allée voir les ch'vaux. J'les ai brossé puisqu'ils ont eu la formidable idée de s'faire un bain de boue. Sat était très agité, il tient pas en place. Un vrai gamin. Et puis j'ai discuté avec Eric. On est totalement en phase c'est incroyable ! Il a tout à fait compris ma démarche, il comprend exactement ce que je veux, ce que je cherche, et il s'implique à fond, et j'adore ! Je pouvais vraiment pas rêver mieux. (...)

J-68

Ce matin j'ai rêvé que je faisais de la plongée avec ma classe de BTS dans une fosse artificielle géante et que Sylvestre était le moniteur. Il ne plongeait pas, il restait au bord de la fosse, mais il nous surveillait quoi. Et puis à la fin tout l'monde est partit. Il ne restait que Sylvestre et moi. Je ne saurais plus vraiment dire ce qu'on a fait alors. (...)

J-69

Ce soir en brossant Neva, j'ai remarqué une plaie à sa cheville arrière gauche. Une entaille assez profonde juste en dessous de l'articulation de sa cheville. J'ai tout d'suite appelé Eric qui a nettoyé la plaie et l'a soigné. Il est assez inquiet à cause du tendon mais si c'était plus grave que ça, elle boiterait. On est donc assez confiant, le temps fera le reste. Il en a profité pour enlever ses fers arrières. Il lui remettra des nouveaux fers au courant de la semaine. Sat aussi a perdu un fer et un autre ne tient plus. J'ai hâte de voir ça. Je commence à vendanger jeudi. (...)

Avec tout ça...

J't'ai jamais parlé de ma nouvelle activité : palefrenière. J'suis allée voir Eric y'a deux s'maines pour lui proposer un échange : je bosse pour toi, toi tu m'apprends c'que tu sais. En 3 mois c'est court mais il semble investit et bien comprendre ma démarche. Tout les soirs il me fait un petit cours. D'abord les présentations avec Neva et Sat, deux chevaux américains. Et puis un petit cours de dressage, et puis hier il m'a fait monter parc'qu'on a ramené les chevaux du parc à la maison. Ca a été un drôle de moment. Je sais pas si je m'y f'rais un jour, qu'un cheval doive me (...)

Qu'est-c'qu'on est ?

Hier soir j'ai vu Thomas comme promis. On a papoté une bonne heure avant d'se mettre à table. C'était pas franchement la meilleure baise mais on a pu mettre certaines choses à plat en discutant. Il déprime parc'que des gens le font chier. Il ne demande rien à personne mais les gens le font chier. C'est comme ça. Et puis j'lui ai d'mandé ce qu'on était. Des objets sexuels a-t-il répondu. C'est bien c'que j'craignais. Une gamine de douze ans est amoureuse de lui et le harcèle de textos. C'est trop drôle. Du haut d'mes 20 ans ça m'fait rire parc'que j'ai surement dû être comme (...)

I don't see waht anyone can see in anyone else but you.

Texto de Thomas ce soir 21h31. Chérie ? Je décide de copier-coller ses réponses. Texto de Thomas ce soir 22h38. Ouaip t'es fâché je comprends. Réponse : Pourquoi tu comprends ? Dans le sens qu'est-c'qui peut te faire penser que ton comportement m'ait excedé à un instant t ? Parc'que moi j'te comprends pas. Réponse : Ben tu veux plus de moi. Réponse : Ca fait 15 jours que j'essaie d'te voir. C'est pas moi qui veut pas. Sois honnête et dis-le si t'as plus envie de moi. Mais ne m'envoie pas ballader. Réponse : J'ai envie de toi. Réponse : Ok. Quand ? Réponse : Tout d'suite. (...)

Last day.

Jeudi soir j'ai quand même demandé à Thomas s'il boudait. Non et toi ? Non plus. J'ai essayé d'en savoir plus sur sa déprime. Il est apparemment en manque de câlins. Rien qu'ça ? C'est horrible ajoute-t-il. Donc du coup tu m'envoies chier quoi... Très logique. Bref, j'le relance pour vendredi soir. Il m'dit qu'il fait du houblon là donc on s'rappelle le vendredi soir vers 18h. Vendredi soir donc, 18h50. Chéri ? Voilà quoi. Encore une soirée passée seule d'vant ma télé attendant en vain un signe de vie d'sa part. Finalement j'me suis endormie assez tôt donc bon. Il faut à (...)