People Always Leave

← Retour au journal

avril 2012

L'amphi.

Je suis retournée au CFAI, pour voir THK, Thomess et Lermu. Je parcourai les couloirs et ouvrai des salles de classe au pif jusqu'à trouver THK. Son prof m'a laissé lui parler sans broncher. J'ai attendu la sonnerie qui n'a pas tardée à retentir. THK n'avait pas cours l'heure suivante, on s'est donc dirigé vers la salle de permanance. Le vieux CFAI ayant fusionné avec le nouveau, cette salle se trouve dans la partie neuve. On est arrivé sur un palier au bout d'un couloir. Les murs étaient peints en jaune. A droite une immense porte en bois massif et à gauche un escalier en (...)

Le début d'la fin.

Le prof de musique a péter un plomb. Il prépare une magouille. Et le comité et nous, musiciens, en faisons les frais. Il dit qu'on ne le respecte pas. Il dit qu'il veut prendre du recul et nous laisser prendre les devants. Mais en fait il nous laisse tomber. Je suis déçue de tout ça. Je pense qu'on devrait tout arrêter tout d'suite avant que ça prenne une tournure trop pimentée. De toute façon Soph' est vraiment en colère et blasée maintenant. Estelle aussi. Et si elles partent, Aude va suivre, Julien et Aurélie surement aussi, et Anne-Cath' aussi en a marre. L'AG est prévue (...)

Mon point de repère.

Hier soir j'suis allée au concert de mes Princesses. C'était sympa. Et puis en rentrant, vers 23h30, ben j'avais pas envie d'rentrer. Du coup j'me suis arrêtée dans une p'tite forêt sympa, avec mes meilleurs potes Bob, Malbo et Kro. Et puis d'un coup j'me suis rappelée que Dé avait essayé d'm'appeler la s'maine passée et que j'l'avais loupé. Alors j'l'ai appelé. Par "chance" il était chez lui, seul et sans électricité parc'que son proprio est un blaireau. On a discuté jusqu'à 1h. Ca m'a fait du bien, ça m'a redonné confiance. J'lui ai raconté mon histoire avec Sylvestre. (...)

Les gens viennent de nulle part en fait.

Bon ben encore un samedi à rien faire. En fait c'est méga chiant de pas avoir répèt', je sais pas quoi faire à la place. Enfin, j'dis ça, mais j'suis toujours en pyjama aussi... J'ai accueilli Aldous et Céline dans ma bibliothèque. Amélie n'est désormais plus en pôle position. Et Céline, c'est drôle, parc'qu'il se retrouve à côté de Charles. Le Maître et l'Elève ensemble. Du coup Charles est au paradis entre son idole et Charlotte. Jeudi matin j'suis descendue à l'atelier en sachant que Modjo était du matin, ce que j'évite de faire ces dernier temps. Du coup il a voulu (...)

Chow Mein.

Mimi et Hélène veulent partir en vacances toutes les deux cet été. Dans l'absolu j'm'en tape. J'veux dire, j'suis pas jalouse. Disons que j'aurais au moins aimé qu'elles me proposent un truc quoi. Bon. C'est comme mes mecs du lycée, ça fait maintenant au moins deux s'maines que j'essaie d'organiser une soirée mais avec Bago et Dep' qui n'se connectent jamais sur FB et Joker qui fait son Joker... Sylvestre qui veut pas m'voir... Ras-l'cul de tous ces non-dits, ces vieilles politesses qui n'veulent plus rien dire. J'accuse ce conformisme et ces faux-semblants à deux balles. On (...)

On the road.

Pas d'nouvelles de Sylvestre. J'me tâte de lui envoyer une pique, mais si c'est pour m'reprendre un vent... J'suis déçue. Ce soir, je l'ai dit : les mecs, l'Amour, les couples, tout ça, c'est tellement loin d'moi. (...)

Mon rire aquatique.

Hier soir on a mangé au resto chez Thomas avec les collègues. Ca m'a fait plaisir d'le revoir. J'pensais qu'la soirée allait être barbante. En fait non. C'était sympa. J'me suis fait chambrer à cause de mon rire, comme d'hab', et d'autres choses, mais bon, c'est de bonne guerre. J'me laisse pas faire non plus. Quand les autres sont partis il ne restait plus que Thomas, Modjo, Karcher, Marie et moi. On a bu un dernier coup et puis on est rentré. Modjo était v'nu avec Karcher et Marie mais j'lui ai proposé d'le ram'ner. Il a fait le fou dans la voiture, il mettait les warnings sans (...)