People Always Leave

← Retour au journal

février 2012

Cyclique.

En fait, c'est ça. La vie, telle que je la vois, que je la vis, est faite de cycles. L'enfance. J'ai vécu et grandi dans un petit village. A l'école nous étions sept dans ma classe, de deux villages différents, mais très proches. Rien d'autre. Ce cycle a duré jusqu'au collège. Dans une petite ville cette fois, avec des nouvelles têtes de bleds différents. Une nouveau monde s'ouvre à moi. Mais là encore rien d'autre n'existait, rien d'autre importait. 4 ans plus tard, le lycée. Noveau cycle, nouvelles têtes, nouvelle conception de ce monde qui m'entoure. Et puis on grandit (...)

I have a gnomes on my back.

Je reviens du match de Raph'. J'ai assisté aux 20 dernières minutes. J'avais de toute façon rien d'autre à foutre et je savais qu'il y avait des chances qu'Occasion soit là. Ca a pas loupé. A peine arrivée je m'approche du terrain. J'apperçois Dus qui s'approche avec un autre joueur. J'hésite à lui parler et préfère me taire. Ce n'est que après être passé devant moi que je réalise que l'autre joueur était Occasion. Je pense qu'il m'a vu mais m'ignore. Bon. Ils retournent aux vestiaires, Dus blessé. Le match se termine. J'me dis que j'vais pas tenter le Diable et décide de (...)

Divenire Einaudi.

Il y a ton sourire qui s'élève, c'est comme une lueur d'espoir. Il y l'ombre et la lumière, au milieu notre trajectoire. Fallait choisir une route alors on a choisi la pluie. Acide à s'en brûler le coeur, pourvu que planent les esprits. Il y a tes yeux qui me tuent quand tu me dis que c'est fini. Il y a le vent de nos sanglots qui souffle pour une amnistie. Mais rien n'arrêtera la lutte, rien ne sèchera cette pluie. Non rien ne finira la chute, rien ne fini l'infini. Il y a les lois de l'empire et les trous noirs dans ma mémoire. Il y a le meilleur et puis le pire, au milieu notre (...)

Sur le trône..

YEEEEEEEEEEEEESSSSSSSSSSSS ! Ben ouais, finalement j'ai pas t'nu, j'me suis dis merde et j'lui ai envoyé un foutu mail mardi soir. J'me suis traitée de tous les noms pendant 2 jours ne voyant aucune réponse, mais ça y est ! Il l'a fait ! Je sens que je vais passer un bon week-end. Et certainement une bonne nuit prochainement... (...)