People Always Leave

← Retour au journal

juillet 2011

Drame familial bis.

Donc Cullen. J'l'ai effectivement trouvé sur FB. Mais j'n'ai rien fait. C'est étrange. Il m'a dit qu'au CFA il pensait qu'j'étais une fille coincée, que j'souriais jamais quand j'passais dans les couloirs. Il était heureux d'me voir rire autant. C'est comme s'il me redécouvrait sur le coup, sauf qu'en fait on n's'est jamais connu. Il agissait un peu comme si il a toujours eu envie d'me parler, mais j'sais pas, qu'il était trop timide, mais que comme l'occasion s'est enfin présentée pour lui, il veut tenter le tout pour le tout. Je sais pas quoi en penser. D'un côté c'est étrange. (...)

Drame familial.

Hier soir après l'taff, sortie à l'arrache en ville avec Hélène. La boîte gay a déménagé sur une péniche. On y est allé, on a bu une bière, mais comme c'était mort, on s'est cassée. Sur les quais, un type bourré nous accoste. Au bout d'dix minutes, on comprend enfin qu'en fait il était là avec deux potes et que l'un des deux nous connaît. Le premier ne me disait absolument rien. L'autre, j'ai tilté quand j'l'ai vu, mais pas moyen d'le replacer. En fait il était au CFA, en bac pro. Mais vraiment, pas moyen d'le replacer dans ce contexte. On s'est mis à discuté. J'remarque (...)

J'ai quelque chose à vous annoncer.

Ce soir en rentrant du taff, j'ai profité de la présence de toute ma famille pour leur annoncer ma décision de mon voyage en Australie. Réaction de Maman : "Quoi ? Tu vas prendre un an de vacances ?" Réaction de Papa : "Comment peux-tu être sûre qu'ils ne vont pas t'embaucher chez K ?" Réaction d'la frangine : "Après ton CDD de 12 mois ? Mais ça existe même pas les CDD de 12 mois !" Réaction du frangin : "Tu m'donneras des nouvelles des kangourous !" J'leur explique donc le principe du VWH dans les grandes lignes. Et puis, rien. Ils se sont mis à raconter des (...)

Twenty-seven.

Mon Jo est né un jour comme aujourd'hui. Je l'ai appelé vers midi vingt. J'savais qu'il était encore au taff. Le pauvre doit nettoyer les convoyeurs. Le pire truc. Il m'a dit qu'ça lui a fait chaud...hésitation...au coeur. J'hyperbole mais il s'est un peu embrouillé à c'moment-là, comme si finalement il voulait plus le dire, mais il avait d'jà commencé alors il l'a quand même dit. Evidemment, depuis qu'j'ai raccroché, je suis la plus heureuse. Ce type est incroyable. Parfait. Presque. J'suis tellement contente d'le connaître. Il est donc cancer, mais presque lion. C'est marrant (...)

On a des tas d'perspectives.

J'viens d'passer l'après-midi à chopper des infos pour mon aventure au pays d'OZ. De cette façon je sais maintenant que pour bénéficier du VWH il faut disposer d'un budget de 3000 euros. Je suis donc fixée sur ça. Le visa coûte en fait 135 euros, toujours d'après mes recherches. Aussi il est plus pratique d'ouvrir un compte bancaire sur place pour éviter les frais. Il faut également que j'pense à me procurer le permis international à la préfecture qui est valable 3 ans. Il coûte entre 50 et 70 euros je crois. D'ici à c'que je sois sur place j'aurai l'âge légal pour conduire, (...)

Baptêmes.

J'viens d'faire mes comptes. Mille trois cents quarante euros. J'vais surtout pouvoir approvisionner mon PEL avec le CDD. C'est très bon ça. M'enfin il faut quand même que j'calcule un budget prévisionnel. Le billet doit rev'nir à 1500 euros environ. Le visa 250 j'crois. 20 euros par jour fois 365. Ca fait pas loin de 10 000 euros mais fuck. J'vais taffer sur place donc j'vais pas m'trimballer 7300 euros en cash. 500 maxi. Bref. Il faut 2000 euros pour le billet et le visa. Après, carpe diem. Doudou m'a écrit hier soir. Il était à un festoche et voulait que j'le rejoigne au camping. (...)

Le Gourmet.

Hier soir j'suis allée au resto avec Hélène et Mimi. C'était bien, c'était bon, c'était un peu long mais on a bien rit et discuté. Beaucoup de sexe évidemment. J'leur ai raconté mon aventure de la nuit de vendredi à samedi. Elles ont halluciné presque autant que moi je crois. C'est drôle parc'qu'on a chacune des histoires différentes. Y'a Mimi qui est en couple, qui est maintenant aussi accroc au sexe mais encore un peu timide avec ça. Y'a Hélène la goudou qui a choppé un rencard avec son ancienne prof de français goudou sur laquelle elle a fantasmé durant ses deux années (...)

J'veux rester avec Sara.

J'me souviens qu'il a dit ça. Dans la chambre. Quand tout l'monde s'en est mêlé. Certains voulaient qu'il sorte je crois. Moi j'voulais pas en faire de trop alors j'ne disais rien. Sylvestre a lu dans mes pensées en disant qu'il voulait rester avec moi. J'ai souris. Il était très doux. Il m'a pris les mains quand il a voulu me relever alors que j'dormais presque. Il me regardait beaucoup. Moi j'n'osais pas. Cette vieille peur de regarder droit dans les yeux me prend de temps en temps. C'est étrange d'écrire ça en parlant de Sylvestre. C'est pas naturel. C'est pas lui. C'est pas (...)

SH

J'arrête pas d'penser à Sylvestre, à cette soirée. J'en reviens pas en fait. Mais je pense surtout à comment ça aurait pu s'passer autrement. Comme par exemple quand il me prenait par la taille et que j'le repoussais gentillement. Ou quand il voulait caresser mon visage et que j'arrêtais sa main avant qu'elle ne me touche. Et si j'me serais laissée faire ? Et si THK n'était pas venu ? J'me s'rais retrouvée seule chez Sylvestre. J'dis pas qu'il se s'rait passé forcément quelque chose, mais ça aurait été différent. Pfiou, c'est tellement fou tout ça. Je n'sais absolument (...)

Rien n'est pour de vrai...

Un truc de malade ! Enfin du croustillant à coucher sur papier ! J'en suis encore toute retournée... Hier soir dernier repas de BTS chez Robess. J'm'attendais à rien d'fou, honnêtement. Il était question qu'Sylvestre se joigne à nous mais j'pensais qu'il allait esquiver la chose. Je me suis drôlement bien trompée... Ce fou est v'nu en vélo de chez lui. Il a dit qu'ça fait trente bornes mais Google Maps n'en annonce que quinze. Dans tous les cas il est parti d'chez lui à 19h pour arriver à 20h chez Robess. En nage, évidemment. Apéro. On attaque tous au champ'. Puis d'la (...)

Man down !

Hier soir, rendez-vous improvisé avec Thomas à sa demande. Il m'a emmené dans un pré dans les hauteurs de son bled. Dans ce pré : que dalle. Et il f'sait pas chaud-chaud, du coup j'ai eu un p'tit moment de flottement. Jusqu'à c'qu'il m'annonce qu'il avait 2 surprises pour moi. La première était dans sa boîte à gants : des shooters en bouteille de vodka-lemon, vodka-cerise pour lui. Truc trop bon qu'il m'avait fait goûté vendredi soir. La deuxième, la meilleure, est l'arrière de son Kangoo qu'il a aménagé pour l'occas' avec un matelas pneumatique. Pure impro'. J'l'adore. La (...)

C'est ce qui sort de ta bouche qui te maintient en vie.

J'suis malheureuse. J'pense à Jo. J'ai envie qu'il sache. Je n'attend rien, à part une réaction, mais j'ai plus envie d'faire la quiche devant lui. Cartes sur table. Rien à perdre. J'ai vu sa femme c'matin. Elle est magnifique. Vraiment, très belle femme. Quand j'l'ai dit à Jo, il n'a rien trouvé d'autre à dire que ouais, ça va. Il cherche quoi ? A m'donner de faux-espoirs ? Parfois quand on parle un peu d'elle, j'ai l'impression qu'il l'a pas choisie. Elle a pas d'sein, elle est jalouse, elle est belle mais sans plus... Etrange. Mais c'est mon cerveau qui interprète mal. Je (...)

Shortbus

Après une soirée entre Jo et Thomas, j'n'ai eu qu'une envie en rentrant. En même temps ça fait presque un an qu'ces boules de geisha squattent dans mon dressing. Ca fait bien dix minutes minutes. Et bordel j'ai rien. J'suis insensible du clito et d'la schneck. Réellement. Ca m'fait ni chaud ni froid. J'suis un peu bourrée mais c'est ça qui m'a aidée à passer enfin à l'acte. J'aurais tellement aimée qu'ce soit un vrai sexe. Celui de Jo par exemple. J'en ai rêvé toute la soirée. Lui sur moi, ses bras, sa bouche, son corps. Fais chier. J'suis admise au BTS. (...)