People Always Leave

← Retour au journal

novembre 2010

Bilan.

Il y a un an jour pour jour, j'ai écris que j'avais le sentiment que 2010 serait une bonne année, qu'Achille veillait sur moi. A cet instant précis, je n'en dirais pas tant pour 2011. Mais l'heure est plus au bilan qu'à la projection dans l'avenir. Novembre est plus propice pour ça, parc'qu'en décembre l'heure est à la fête, à la joie, à l'amour. Ca fausserait tout. Mes choix cette année m'ont souvent déçu. Je suis une putain d'célibataire, une putain tout court, la fille qu'on plante, la fille qu'on aime pas, la fille qu'on baise et qui aime être baisée. Je suis la fille (...)

Pas pourquoi mais comment ?

Effectivement, alors que je rentrais de mon cours de piano mercredi soir, je reçois un message de Thomas me disant qu'il avait zappé, que c'était jour de fermeture pour sa mère et donc qu'ils étaient invité chez sa tante. C'est pas un faux plan, il aurait aimé être avec moi parc'qu'en plus il avait une idée. Le lendemain si j'suis dispo. OK pas d'problème. Le lendemain soir, j'lui écrit RDV 22h. Il me dit ok mais où va-t-on ? Ben, t'avais pas une idée hier ? Si, mais elle n'était que valable hier. Et la caravane ? Fait un peu froid nan ? Même si j'ramène des couvertures ? (...)

Annales.

Ce soir j'étais chez mon camarade de classe pour commencer à bosser les concours d'ingé. Avec lui c'est tellement facile, mais une fois seule j'me rend compte que j'suis complètement perdue. Le concours se passe fin mai, mais quand même. Faut pas qu'je baisse les bras... Thomas m'a écrit ce soir. Il a, je cite, grave envie...... On s'est fixé un RDV demain soir. Je crains le lapin alors j'évite d'y penser. Mais ce n'est pas moi ça. L'autre jour j'ai balancé à mes parents que j'en avais marre d'les entendre critiquer tout l'monde à tout va. J'm'en suis un peu mordue les doigts. (...)

Pas envie.

Marraine est v'nue manger à la maison aujourd'hui, avec Michel et Mamy. C'est bon d'la revoir de temps en temps. Elle m'inquiète un peu. Elle n'arrête pas d'dire qu'elle a en marre de cette vie de misérable, de toutes les factures à payer, de ce système à la con, de cette routine. J'la comprends. J'ai pas osé lui dire mais j'espère sincèrement qu'à la retraite, ou quand les filles seront casées, elle se cassera, avec Michel bien sûr. J'en doute un peu parc'qu'elle aime pas voyager, mais je lui souhaite une vie meilleure pour l'avenir, une fois qu'elle n'aura à se soucier que (...)

Poussière.

Tout à l'heure j'ai matté le film sur la 2. Malgré le jeu pourri des acteurs à mon goût, j'l'ai trouvé très intéressant, très émouvant. Le type qui apprend qu'il a un cancer. Il fait croire à tout l'monde qu'il est d'venu fou pour avoir une bonne raison d'se casser et mourir seul. J'ai trouvé ça horrible, presque égoïste. Papa a pensé le contraire. Il était d'accord avec cette idée et disait qu'ce type n'avait pas tord. Du coup j'ai imaginé que Papa s'rait capable d'nous faire la même chose un jour, vu qu'en plus ils savent toujours pas c'qu'il a aux poumons. Et comme bien (...)

Useless.

J'suis juste dégoutée. J'étais toute motivée à bosser sur le chantier aujourd'hui, même sous la pluie. En plus hier on me l'a gentillement rappelé. Ok pas d'problème. Sauf qu'au moment où j'allais m'changer, on m'sort : "Ah mais tu viens bosser ? Mais on a pas b'soin d'toi. Et puis t'voulais pas aider Maman à faire le ménage ?". Ah mais oui, zut, j'allais louper ça... J'pourrais les baffer parfois. Du coup, comme d'hab', ils s'retrouvent tous les trois dehors à bosser et à s'marrer, et moi j'reste enfermée, avec la daronne qui va surement s'énerver et gueuler à cause d'mon (...)

Mes potes, ces enflures.

Aujourd'hui j'ai appris que Justin fête son anniversaire demain, et il ne m'a pas invité. Par contre il a invité Louis, le gars d'sa classe qui apparemment est un véritable ami pour lui. Mais moi, nan. T'façon j'aurais pas pu y aller. Mais quand même ! En plus il m'sort comme excuse qu'il fait ça chez lui, donc il a pas assez de place. Et que moi non plus j'l'ai pas invité à mon anniv'. Moi j'l'ai pas fêté. Ben t'aurais dû, qu'il me sort. Mais quel connard ! En plus il m'a trop vexé l'autre jour, parc'qu'il a mené l'enquête auprès d'la prof d'anglais pour connaître le (...)

Tour du monde.

A midi à la FNAC j'me suis acheté un bouquin écrit par un type qui habite à dix km de chez moi, et qui a fait le tour du monde en stop pendant cinq ans. J'ai d'jà lu les deux premiers chapitres, et j'sens que j'vais le dévorer, tellement il est passionant. J'pense déjà à prendre contact avec ce gars qui aujourd'hui doit avoir une bonne dixaine de plus que moi. Il pourra surement m'aider, me conseiller et avant tout me raconter son voyage en direct live. J'suis déjà un peu rassurée en lisant ses premières pages qu'il ait ressenti ce même sentiment que moi : l'évidence, qu'il (...)

Onychophagie.

Je suis onychophage. Et c'est vrai que ces derniers temps j'y faisais plus attention que d'habitude. J'viens de passer quelques minutes sur le net à lire ce qui se raconte sur ce "trouble comportemental". Un des premiers termes qui en ressort c'est le stress. J'ai horreur de ça. J'suis pas quelqu'un de stressé, pourtant dès qu'on remarque que j'me ronge les ongles, la première question posée est si j'suis nerveuse. Ces clichés alors... Par contre après j'ai lu des trucs intéressants, comme auto-mutilation, masochisme, dû à une faiblesse d'extériorisation des émotions, des (...)