People Always Leave

← Retour au journal

janvier 2010

Repas de Noël.

Notre repas d'Noël de l'orchestre hier soir était vraiment pas terrible. La bouffe était bonne, mais l'ambiance... Déjà cash arrivé Vanessa nous sort que nous on est à la table de derrière. Donc déjà pas tous ensemble. Et finalement à notre table on était les rejetés. Du coup j'avais juste envie de partir. Et le pire c'est qu'on a dû payer, alors que d'hab' on a jamais rien payé pour le repas d'Noël. Papa m'a dit hier soir que depuis un ou deux ans, y'a plus qu'le fric qui compte pour le prof et que pour quelques centimes il chiale. Ca commence à m'énerver ces faux-cutages. (...)

See the sun.

Hier soir RDV 19h au Mc Do' avec les potes à ma frangine. Il y avait Seb, Gary, Virg', Aline, Tobias et sa copine. Le frangin et la belle-soeur d'Aline nous ont rejoint au match. Coup d'envoi à 20h30. Beau match, malgré l'adversaire qui était un peu dur au départ je trouve. Mais dès le deuxième tiers-temps on a mené la danse jusqu'au bout. 3-1. Ensuite on est allé dans un bar en centre-ville. On était posé, tranquille, avec des coktails quand soudain j'me suis souvenue que les filles célibataires de la soirée avaient droit soit à un bisou soit à un verre de l'un des (...)

Le pigeon.

William m'a fait la gueule toute la journée de dimanche. J'lui avait envoyé 4 messages lui demandant de m'appeler. J'l'ai appelé 28 fois, sans compter les fois où il a éteint son portable, saoulé de mes appels. Jusqu'à 23h comme ça. Après j'ai lâché l'affaire. Lundi matin pas un mot, pas un regard. Pareil à midi. L'après-midi on avait anglais ensemble alors là j'me suis posée à côté d'lui et j'lui ai cash d'mandé des explications. J'ai essayé d'lui tirer les vers du nez mais monsieur voulait qu'on en parle en face à face à la récré. J'ai dû attendre 2h sans (...)

Séisme intérieur.

Je pète un plomb. J'ai envie de tout péter. Je tremble de fureur. Ras-l'cul ! Comment font-ils pour supporter une fille comme moi ? Je suis vraiment la dernière des connasses. J'critique les autres mais je suis pire ! J'me rends compte que j'me supporterais même pas moi-même ! Avec mon caractère de merde et mes humeurs qui changent en un claquement d'doigt, j'sais même pas pourquoi ! Didier commence à en avoir ras-l'cul de ça, j'le sens bien. Et William n'en parlons pas. Hier soir à l'anniv' de Landel, j'me f'sais tellement chier que j'ai voulu rentrer à pied chez Didier. (...)

Proud of me.

J'ai ENFIN osé aller vers mon mignon chauffeur de bus ce soir. J'me suis dis qu'après tout j'avais cru que j'le reverrai pas puisque j'comptais avoir mon permis, mais le fait est que j'étais dans son bus, seule, à ce moment précis. J'me suis donc lancée. Ca m'fait encore sourire parc'que j'savais pas trop à quoi m'attendre. A vrai dire j'aurais espéré qu'il m'étonne, mais ce que je pensais s'est vite confirmé. Il parle comme une racaille. A mon avis, c'est même un glandeur qui a essayé pas mal de trucs avant de trouvé un job stable. Soit disant la vente ne lui correspondait pas. (...)

Embrouilles.

Hier soir William m'a cherché vers 19h. On est un peu allé chez lui et puis on avait RDV au Mc Do. Sauf qu'on savait pas si c'était le Mc Do de Dorli ou de Ober. On est donc allé à Dorli et finalement c'était Ober. On est donc arrivé en retard mais y'avait personne du groupe, juste la nana qui fêtait son anniv' ce soir-là, son copain et des copines à elles. Ensuite on est allé au Millé. Là-bas y'avait que des gens inconnus pour moi. Heureusement que William était là. Un peu plus tard, la Blonde, Vaness', Aurélie, Landel, Vinc' et la Portugaise sont arrivés. On a bu du (...)

Nouvelles.

Trop d'neige, répèt' annulée. I hate snow. Alors que je tentais de convaincre William que si un jour il se retirait de ce monde de son plein gré c'était comme s'il m'abandonnait moi et tous les autres. Ca lui a mis un coup. J'étais fière de moi quand il me disait "ah ouais mince, nan j'peux pas faire ça, ça va pas ça...". Sauf que j'ai vite déchanté quand il m'a sorti : "Il va d'abord falloir que j'm'isole donc...". J'ai cru que j'allais exploser. Il VEUT PAS comprendre. C'est hallucinant. J'ai faillit pleurer au téléphone quand il m'expliquait que dans 3 ans ça devrait (...)

A l'Opposé.

C'matin dur le réveille. En plus j'ai rêvé que j'me levais à 15h, que William avait poireauté tout ce temps et que la maison était inondée. J'étais rassurée quand j'ai ouvert les yeux et qu'il n'était que 11h. William est arrivé vers 12h30. On a mangé des raviolis, on a un peu squatté et puis on a décidé d'aller au Basket. Quand on partait mes parents rentraient. On est donc allé au Basket. La Portugaise était en train de ranger et nettoyer la salle, toute seule. Avec William on a donc pris un sachet poubelle et ramassé les dechets de dehors. Ensuite Vaness' est arrivée. (...)

Apéro dinatoire.

Bon, Nouvel An s'est bien passé. J'ai été chez Hélène. C'était bien pourris au début. J'ai eu une p'tite conversation avec Mimi et après j'ai passé ma soirée avec une fille qui se faisait autant chier que moi parc'qu'elle conaissait personne. On a mangé et puis elle a appelé un d'ses potes pour qu'il vienne la chercher. Une fois partie, j'me suis un peu incrustée. J'ai déliré avec Raph' qui nous racontait sa garde à vue. J'ai halluciné. Comme dans les films ! Ensuite ça a été minuit et là j'ai eu un méga fou rire avec Mimi et ses pétards de merde. Ca a été cool, et (...)